Election des Jeunes LR : Erik Tegnér soutenu par le député RN Sébastien Chenu

LE FIGARO - Prônant une « union des droites », le candidat Erik Tegnér va rassembler des personnalités de la droite «hors les murs» lors de la soirée de lancement de sa campagne le 5 septembre.




Ce jeune LR joue-t-il avec le feu? Candidat à la présidence des Jeunes Républicains, Erik Tegnér, prône une «union de toutes les droites». Lors de la soirée de lancement de sa campagne, fixée au 5 septembre prochain sur une péniche parisienne, il a prévu de rassembler plusieurs personnalités de la droite hors les murs. Seront notamment présents: Nicolas Dupont-Aignan (président de Debout la France), Jean-Frédéric Poisson (président du Parti Chrétien-Démocrate), Bruno North (président du CNIP) ou encore Paul-Marie Coûteaux, chantre de l'union des droites. Mais le principal invité qui risque de faire grincer des dents chez LR est un député du Rassemblement national (ex-FN): Sébastien Chenu. «C'est un ancien de l'UMP», tient à rappeler Erik Tegnér. Jordan Bardella, le porte-parole du RN et responsable de Générations Nation (mouvement des jeunes du Rassemblement national), devrait également être présent.


Depuis qu'il a quitté son poste de responsable des Jeunes avec Calmels pour prôner «l'union des droites» au sein des Républicains, Erik Tegnér a multiplié les rencontres avec ces dernières personnalités. «Face aux grands enjeux du XXIe siècle, notamment en termes d'identité et de défense de la souveraineté de notre nation, nous ne pouvons plus rester dans la simple défense d'une rentrée électorale et partisane mais le devoir de dialoguer avec le Rassemblement national ou encore Debout la France», estime Racines d'Avenir, le collectif porté par le jeune candidat en vue de l'élection prévue pour l'automne.


Le modèle Thierry Mariani

Pour porter son idée d'«union des droites», Erik Tegnér souhaite s'appuyer sur le soutien de Thierry Mariani. L'ancien député LR - et ancien ministre de Sarkozy - avait suscité la polémique l'an dernier en réclamant un «rapprochement avec le FN», estimant que le centre du mouvement était «parti chez Macron» et que le FN «avait évolué». «En tant que militants des Républicains, nous nous retrouvons parfaitement dans son message d'ouverture et de dialogue et serons honorés si nous pouvons le compter parmi nous pour que nous prouvions à notre direction que non, contrairement à ce qui a été dit, sa démarche est loin d'être isolée chez LR», explique Racines d'Avenir. «Invité d'honneur» de la soirée, Thierry Mariani n'a cependant pas encore confirmé sa présence.

Conscient du côté provocateur de sa soirée de lancement de campagne, Erik Tegnér assume: «notre objectif est clair et assumé: adresser un message aux dirigeants de notre famille politique dirigée par Laurent Wauquiez pour qu'ils comprennent enfin que la jeunesse de droite aspire au dialogue, à l'ouverture». Le jeune candidat a par ailleurs «envoyé une invitation» à Laurent Wauquiez.

LR, qui a toujours refusé catégoriquement un rapprochement avec le Rassemblement national, ne souhaite pas réagir suite à l'annonce de ces invités polémiques. «C'est un jeune qui tente d'exister médiatiquement par des provocations», élude-t-on. On laisse tout de même entendre que l'exclusion d'Erik Tegnér devrait s'inviter dans les discussions.


http://premium.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/08/24/25001-20180824ARTFIG00136-election-des-jeunes-lr-erik-tegner-soutenu-par-le-depute-rn-sebastien-chenu.php

6 vues

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey

© 2018 RACINES D'AVENIR